Le mouvement international de la Libre Pensée s’est trouvé dispersé après la WW2, à cause de l’orientation choisie par l’Union Mondiale des Libres Penseurs, aujourd’hui quasiment disparue. Certaines organisations de libres penseurs ont rejoint l’IHEU, dès 1952 ou plus tard, d’autres sont restées dans ce qui se maintient de l’UMLP, d’autres ont choisi l’autonomie.Il est de l’intérêt de l’IHEU de voir ce mouvement de nouveau réuni, en liaison avec l’IHEU.

Cela ne signifie pas que les organisations qui seront membres de l’AILP doivent adhérer à l’IHEU, même si toutes seront informées de cette possibilité, mais que l’AILP elle-même a un lien fonctionnel avec l’IHEU afin d’améliorer la coopération. Ce lien peut se traduire par le fait que l’AILP soit une Section de l’IHEU, si les statuts de l’IHEU le permettent.

Projet de Convention entre l’IHEU et l’AILP

L’IHEU (International Humanist and Ethical Union) fédère au niveau international les organisations humanistes, sceptiques, éthiques, athées et libres penseuses. Elle coordonne, développe, et représente le mouvement humaniste. Créée en 1952, elle est basée sur la déclaration fondatrice d’Amsterdam, actualisée au congrès de 2002.

L’AILP (Association Internationale de la Libre Pensée) vise à rassembler les organisations et les personnes qui se situent dans la continuité des congrès mondiaux de la Libre Pensée, notamment ceux de 1904 à Rome et 1905 à Paris, et sont attachées à la laïcité, à la démocratie, à la liberté de pensée et de conscience, garanties par la nécessaire séparation des Eglises et des Etats.

L’AILP a été fondée le 10 Août 2011 à Oslo, sur la base de l’existence et du fonctionnement du CILALP (Comité de Liaison des Athées et Libres Penseurs), créé en 2005 à Paris, et basé sur le Manifeste international pour un humanisme athée, adopté à cette occasion.

L’IHEU et le CILALP ont commencé à travailler ensemble dès la fondation du CILALP en Juillet 2005, à l’occasion du Congrès de Paris de l’IHEU. Des réunions du CILALP se sont tenues à l’occasion des réunions statutaires de l’IHEU en 2008 à Washington et en 2009 à Londres.
L’IHEU et l’AILP décident de continuer dans le même sens. Ils considèrent qu’un travail en commun permet le développement des deux organisations.

L’IHEU et l’AILP conviennent de :

  • favoriser la synergie entre l’IHEU et l’AILP, notamment par l’organisation conjointe de leurs réunions statutaires chaque fois que possible :
    • L’IHEU fournit un cadre de réunion à l’AILP en utilisant la présence des responsables des organisations de l’AILP membres de l’IHEU
    • L’AILP informe ses membres de l’existence, de la nature et des orientations de l’IHEU, et invite ceux qui viennent à ses réunions à participer aux initiatives de l’IHEU, en particulier aux congrès mondiaux
  • favoriser l’insertion de l’AILP comme section statutaire de l’IHEU.
  • favoriser l’organisation de campagnes en commun chaque fois que possible, sur les domaines communs (liberté d’expression, séparation des Eglises et des Etats, etc..)
  • favoriser l’information mutuelle par l’échange des publications, les liens entre les sites web, et la présence croisée d’observateurs dans leurs réunions statutaires respectives.
  • organiser des rencontres régulières entre les deux organisations, afin de suivre l’application de cette Convention, l’adapter si nécessaire, et échanger toutes informations utiles aux deux parties.

Juin 2011


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *