Le Nouveau Protocole des Sages de Sion : Eurabia
La théorie contemporaine du complot qui seme la terreur et la mort en Europe

Les dernières années du XIXe siècle ont été l’époque des révolutions contre l’ordre injuste et autoritaire dans toute l’Europe. Les tensions étaient d’autant plus évidentes là où la situation était la pire, dans l’Empire Russe, l’Etat qui avait les structures les plus conservatrices et la fracture sociale la plus évidente. La police tsariste a rédigé un faux, qui est toujours diffusé dans le monde comme preuve de la conspiration des Juifs et des Francs-maçons pour répandre en secret la terreur et, en contrôlant les richesses et certains aspects de l’économie, pour prendre le pouvoir au plan mondial. Le dernier roman d’Umberto Eco évoque brillamment ce libelle et sa façon de présenter les sujets pour les rendre crédibles aux gens bourrés de préjugés et terrorisés qui l’ont lu. Le résultat de cette reproduction très large du Protocole est allé bien au-delà du système tsariste, et les révolutions de 1905 et de 1917, comme celle des Spartakistes, etc.., ont fait que cela a correspondu à la peur du communisme comme étant identifié aux Juifs. Et le Protocole n’a pas joué un rôle mineur dans l’Holocauste et tous les types d’antijudaïsme dans le monde. Le Protocole a eu de fervents supporters comme Henry Ford et Joe Kennedy.

Hugo ESTRELLA

Maintenant que l’Etat d’Israël est une réalité, et que les Juifs font pleinement partie intégrante de la société contemporaine occidentale, d’autres peurs sont exploitées afin de conserver sous contrôle un niveau élevé de conflit dans nos sociétés injustes et de plus en plus autoritaires. Désormais, la minorité la plus visible de nos villes, et habituellement la couche la plus pauvre, à part les Rroms, ce sont les gens qui viennent d’Afrique du Nord.

Une théorie de la conspiration, pratiquement égale à celle décrite ci-dessus, est en train de diffuser le racisme et de devenir l’idéologie dominante pour la droite contemporaine en Europe et aux USA, produisant même des lois racistes qui, malheureusement n’ont pas rencontré l’opposition résolue des organisations Libérales, Humanistes et de Libres Penseurs.

Pendant des années et des années, cette théorie, qui voit dans chaque immigré venu d’un pays d’Afrique du Nord ou du Moyen Orient une menace pour notre liberté, a été adoptée par les
Chrétiens conservateurs, les hommes politiques populistes d’extrême-droite (en Europe du Nord même les Néo Nazis), le lobby judéo-chrétien pro-israélien / anti palestinien et par une pléthore de bloggeurs qui semblent trouver une nouvelle confirmation de l’abandon de la liberté européenne à chaque fois que la liberté est assurée par les tribunaux nationaux ou européens.

Il serait stupide d’affirmer que les Islamistes ne constituent pas une menace, comme n’importe quelle autre religion militante qui veut influencer la politique des états. Les Etats Unis utilisent la Bible pour entraîner leurs soldats à se servir du nucléaire, le Tea Party fait la promotion des idées de la Bible comme faisant partie du programme du pays ; la Suisse interdit la construction des mosquées, contrairement à l’esprit de la liberté de religion et l’Italie et les Pays Bas imposent de plus en plus de restrictions aux demandeurs d’asile, voire même en négociant des violations flagrantes du droit d’asile, en payant Kadhafi pour qu’il mette en prison, torture et réduise en esclavage les immigrés dont les bateaux ont été expulsés des eaux territoriales italiennes, en violation de toutes les lois humanitaires internationales. De plus, le nettoyage ethnique commence à s’appliquer, interdisant l’acquisition de la nationalité aux personnes nées sur le sol des pays européens, interdisant le droit d’hériter pour les couples composés d’un Européen et d’un nouvel arrivant, etc. Pardonnez-moi cette comparaison, mais ce n’est pas une banalité que de comparer
de telles dispositions avec les lois raciales italienne et allemande, si ce n’est les « quotas » du temps de l’Empire Austro-hongrois appliqués aux jeunes juifs allant à l’école ou à l’université.

Hugo ESTRELLA

L’obsession européenne à propos de la population musulmane va même au-delà, et l’incapacité à faire face à la diversité laisse aux gens venus des pays à majorité musulmane peu d’occasions de tisser des liens sociaux et de s’intégrer, et les oblige à vivre dans des ghettos, où la dominance religieuse s’appuie sur un concept bon marché de multiculturalisme. La droite expulse et la gauche pseudo progressiste construit des ghettos partant de postulats culturalistes qui sont une trahison de l’analyse marxiste elle-même de la structure du pouvoir et de la répartition du pouvoir au sein de toute société. Ainsi on impose aux immigrés, qui fuient l’intolérance religieuse et l’autoritarisme, l’intolérance religieuse et l’autoritarisme dans les sociétés très libérales qui étaient censées leur offrir l’égalité, la liberté et leur indépendance personnelle. Le cas des femmes au sein de ces groupes est le signe de l’incapacité de la plupart des gouvernements de traiter de la question de la
diversité et de l’intégration.

Bat Ye-or, pseudonyme d’une militante sioniste enragée, médiocre écrivain et pseudo analyste politique, modifie les faits de façon à les faire corresponde avec sa thèse – comme le font tous les négationnistes de l’Holocauste et tous les théoriciens de la conspiration – s’est d’abord fait connaître avec la théorie de l’Eurabia qui a été adoptée en 2004 par une Oriana Fallacci, déjà malade et déclinante. Mme David Littman, le nom véritable de Ye’or, représente le racisme militant le plus sophistiqué et le plus conservateur de notre temps. Déguisée sous le mauvais concept socio-politique du choc des civilisations, en phase avec l’époque de Bush, auquel elle et Fallacci rendent hommage dans une justification incessante de l’état de guerre permanent, la négation de l’occupation israélienne et le désaccord total avec les Accords de Paix d’Oslo, Littman a fait naître un courant de haine, de discours de haine et de discrimination à l’encontre des immigrés dans toute l’Europe. Au point de départ, son projet était de promouvoir l’axe conservateur US / Israël contre les orientations de l’Union Européenne fondées sur les Droits de l’Homme ; il a suscité la renaissance du Néonationalisme / Néofascisme, appelant à une nouvelle croisade contre l’Islam et tous les Arabes, les Turcs et les peuples différents du type de l’Allemand blanc du nord de l’Europe. En bref, elle est une des pièces maitresses de la renaissance de la suprématie blanche et fasciste européenne.

Moi-même en tant qu’islamophobe, en tant que christianophobe, et de toute religion ou « superstition-phobe », je ne suis pas du tout mû par l’idée de défendre la foi islamique, bien au contraire. Je suis partisan, et j’espère que tous les participants à notre mouvement sont d’accord avec moi, de la laïcisation complète et totale de TOUTES LES SOCIETES. Je pense qu’il y a un racisme inhérent à considérer que les gens nés en Inde soient voués à être des hindouistes, que ceux qui sont nés au Maroc soient voués à être des musulmans, ou que les latino-américains
soient considérés comme des catholiques… quelle piètre opinion des Humains ! Je suis partisan de la liberté humaine le plus complète et la plus achevée, contre ce que la courageuse militante féministe née en Iran, Azar Majedi, a nommé « l’apartheid du genre », un lieu commun dans la plupart des religions, et je suis contre toute forme de compréhension dualiste de la Nature et de l’Humanité. Mais en tant que laïque, je suis ici pour transformer la liberté de penser et de religion en programme politique. Je dois donc d’abord défendre le droit des gens à penser ce qu’ils
veulent. Deuxièmement, je dois distinguer à l’intérieur de la communauté et de la secte celui qui est capable de comprendre ce que cette croyance entraîne et assurer que les droits de tous, en commençant par les enfants, à utiliser leur raison, sont respectés. Et troisièmement, en tant que non-croyant, je dois développer des options, des options sociétales pour ceux qui ne veulent plus faire partie d’une religion, mais qui ressentent le besoin d’avoir un cadre éthique que nous pouvons développer selon la nature, l’histoire, notre place dans la sphère de l’évolution.
Opérer de nouveaux clivages, échafauder des théories de conspiration, bénir les guerres saintes et en créer des sociétés avec les citoyens de seconde zone ou de troisième zone, c’est répugnant, c’est malsain et c’est la racine de la violence.

En tant qu’Humanistes, nous devons reconnaître notre dette en dénonçant la propagande néofasciste, en nous opposant à l’intolérance, et en n’autorisant pas que le concept raciste dominant d’une société qui se croit envahie se construise des monstres qui croient avoir le droit de prendre les armes pour tuer ceux qui se dressent pour la bonne cause, pour la compréhension véritable de l’Humanité et pour l’intégration de la diversité dans une société moderne fondée sur la liberté.

Nous pouvons et nous devons distinguer : tous les Arabes ne sont pas musulmans et tous les musulmans ne sont pas des Arabes et tous les immigrés ne sont pas des suprématistes ou n’importe quoi d’autre. Est-ce une personne normale celui qui souffre au point de laisser derrière lui le lieu qui l’a vu naître, sa langue, sa famille et ses amis à la recherche de la dignité, d’un travail, d’une formation et de la liberté ? Ne sommes-nous pas capable d’offrir ce minimum ?

En agissant pour démanteler les théories de conspiration, l’intolérance et l’ignorance, nous rendons un grand service à l’Humanité. C’est le plus bel hommage que nous pouvons rendre aux victimes récentes de la haine raciste chrétienne dans ce merveilleux pays. Le pays de Friedjort Nansen et du Prix Nobel de la Paix.

En agissant comme je le propose, ce serait au moins donner un sens à la vie de ces enfants, à une si terrible tragédie, que l’on aurait pu probablement éviter si nous avions été plus ferme en refusant de nous placer aux côtés de Mme Littman et de ses partisans.

Je vous remercie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *