Chers Amis et Camarades Libres Penseurs !

Quel grand plaisir d’être présent parmi vous aujourd’hui – un jour où il me paraît que le thème du jour est vraiment le thème de réincarnation ! Bien sûr, c’est la réincarnation d’une association mondiale pour la Libre Pensée ! Une telle association est un besoin urgent aujourd’hui, donc je vous félicite pour ce qui est déjà achevé, et vous assure que nous serons à vos côtés lors de vos initiatives dans l’avenir. C’est une renaissance et une réincarnation que nous accueillons à bras ouverts.

Mais aujourd’hui je vais saisir l’occasion de vous rappeler d’une autre sorte de réincarnation contre laquelle nous venons de lutter en Asie – et avec succès. Il s’agit du bouddhisme – une religion avec 350 million d’adeptes dans le monde, et qui dans la pensée des Occidentaux est liée étroitement avec le célèbre Prix Nobel de la Paix, le Dalaï-Lama.

Babu GOGINENI

Mais le Dalaï-Lama ne représente pas tous les bouddhistes du monde. Après tout, il y a trois écoles de pensée chez les Bouddhistes : le Hinayana (aussi appelé le Theravada) et le Mahayana réclament la fidélité de la plupart des bouddhistes, alors que la troisième secte, le Vajrayana, pratique des rites et des rituels de tantra et yoga et joui du soutien d’environ 25 million d’adhérents,
surtout au Tibet qui est soumis à la dictature chinoise. Ce Vajrayana est, à son tour, divisé en 4 sectes, parmi lesquelles la plus ancienne est la tradition de la secte Karmapa. La secte de Gelugpa, dont le Dalai Lama est le chef, vient après.

Malgré le fait d’être le chef spirituel et temporel d’un tout petit groupe de bouddhistes, les relations publiques du Dalaï-Lama, son sens d’humour et le problème du Tibet lui donnent une stature publique extraordinaire et le rendent cher à ceux qui sont nombreux et qui veulent soutenir les Tibétains luttant pour la liberté. Mais, faire campagne contre les atrocités des Chinois et soutenir le
Dalaï-Lama et ses croyances et ses superstitions, ce n’est pas la même chose. Soyons clair : le Dalaï-Lama a reçu le Prix Nobel grâce aux Chinois et leurs actes meurtriers de la place Tiananmen, et pas pour les croyances religieuses du Vajrayana qui est une religion qui a besoin de nouveau-nés pour exister.

À l’aide des signes mystérieux, les moines désignent des nouveau-nés et déclarent qu’ils sont la réincarnation des moines morts. Une fois désignés, les nouveau-nés sont envoyés dans les monastères où ils reçoivent une instruction religieuse et sont soumis à un lavage de cerveau : ils commencent à croire qu’ils sont vraiment la réincarnation d’une personne décédée et qu’ils peuvent communiquer avec les âmes des morts ! Ils n’ont plus la possibilité de disposer de leur propre identité, et ils sont condamnés à vivre une vie faussée, sans contact avec le monde de l’extérieur. Nous avons qualifié cette pratique religieuse comme une violation des Droits de l’Homme des enfants/ nouveau-nés. En plus, nous étions prêts pour le Dalaï-Lama qui, ces deux dernières années, a annoncé qu’il allait peut être se réincarner en fille ; qu’il allait choisir l’Inde et non le Tibet pour sa réincarnation, et qu’il allait se réincarner même avant sa mort.
Ce dernier propos échappe à toute logique même si l’on croit en la réincarnation – comment se réincarner avant même sa mort ?

Mais on peut s’attendre à cette sorte d’idiotie de la part chefs religieux qui pensent que les êtres humains reviennent après leurs mort – c’est une histoire qui a au moins 2000 ans, n’est-ce pas ?
Ces envoyés spéciaux des dieux – de l’extérieur, ils nous semblent comme des êtres humains mais à l’intérieur ils manquent des éléments qui définissent notre identité humaine : surtout la raison ! Certes ils peuvent faire des discours sur l’amour et sur la paix, mais ce n’est pas l’intégrité morale des êtres humains qui leur est sacrée !

De toute façon, nous étions prêts pour le Dalaï-Lama quand il a lancé sa stratégie maligne pour désigner sa réincarnation prochaine : quand la petite Sambhavi (7 ans) avait annoncé qu’elle était la camarade d’enfance du Dalaï-Lama, cette nouvelle avait saisi complètement l’imagination des médias et des religieux en Inde. Pendant plus d’un an, la fillette est apparue quotidiennement sur les chaînes de télévision pour des interviews et pour des émissions religieuses. « Le Tibet doit être libre », a-t-elle déclaré. « La Chine va devenir une démocratie en 2012 », a-t-elle annoncé.
Elle a même informé les medias qu’elle était en contact avec le Dalaï-Lama par télépathie et qu’il allait venir bientôt inaugurer son ashram parce qu’il a reconnu la divinité de la petite fille.

Babu GOGINENI

Ensuite, l’assistant personnel du Dalaï-Lama est venu discuter avec l’administration et les représentants du gouvernement de la construction d’un héliport près de la ville de Kurnool et de la construction d’une nouvelle rue pour Sa Sainteté où il participerait à des rituels avec la fillette. Les vidéos d’une cérémonie lorsque la petite avait 5 ans et qu’elle participait aux rituels religieux avec le Dalaï-Lama ont été distribuées aux chaînes de télévision. Sa Sainteté avait elle-même confirmé avoir repéré les signes de divinité chez Sambhavi. L’enfant a été installée dans un temple, et chaque jour des centaines d’adeptes venaient vénérer la fillette qui continuait à prédire l’avenir, et qui continuait à parler du Tibet et d’autres choses : « le nouveau premier ministre de l’Etat sera Jagan (faux) ; en janvier 2012 naîtra le bébé Veera Bhoga Vasantha Rayalu qui va sauver le monde (à attendre) et celui-ci va arracher le coeur des athées et non-végétariens » (sauvons-nous) … et ainsi de suite.

Notre réponse a été une campagne médiatique et une participation dans les débats sur la vie et sur la réincarnation, sur le bouddhisme, etc. Notre campagne a réussi et a obtenu le soutien d’un grand nombre de gens – même des religieux. Le Dalaï-Lama est venu à Hyderabad pour rencontrer la fillette, mais il a dû annuler ses interviews avec les medias, il ne s’est pas présenté à la conférence annoncée par son organisation, et encore pire, il a même annulé ses prières publiques dans un temple bouddhiste. L’ascète est resté dans son hôtel à 5 étoiles ; il est parti d’Hyderabad sans avoir rencontré Sambhavi !

Nous avions aussi une action auprès de la Commission des Droits de l’Homme, et nous avons obtenu un jugement dont nous sommes fiers Conformément à nos arguments, le juge Subhashana Reddy a conclu qu’attribuer des pouvoirs divins aux enfants – même si c’est fait par les parents – constitue un crime. Le juge a aussi tenu le gouvernement responsable pour que l’enfant soit admis dans une école. L’enfant ne doit pas être placée dans le temple, et personne n’a le droit d’en faire un instrument pour parvenir à ses fins.

Une réincarnation échouée, oui, mais la menace des superstitions n’est pas éliminée – à cause d’une Renaissance et d’un Siècle des Lumières qui font défaut dans la société ! Il reste donc beaucoup à faire – pas trop loin de ma ville d’Hyderabad, 2 personnes ont été récemment brûlées vives parce qu’on a soupçonné qu’ils étaient des sorciers ; une autre personne a été lapidée pour les mêmes raisons. D’un côté un pays qui envoie des satellites sur la Lune ; de l’autre, un pays dont les citoyens tremblent quand l’ombre de la Lune tombe sur la Terre – en fin c’est ça, une éclipse de Soleil, n’est-ce pas !

Même si parfois le mouvement Humaniste semble être préoccupé dans certains pays par les rites de passage laïques, ces activités ne complètent que la vision humaniste au coeur de laquelle la Libre Pensée, l’approche scientifique et la morale laïque resteront toujours les éléments qui définissent la philosophie de l’Humanisme. J’avoue que pour établir notre siècle fondé sur les droits de l’homme, nous devons remettre la Raison à la première place dans la vie humaine et seule la Libre Pensée peut le faire – que ce soit en Afrique et en Asie où la tyrannie de la superstition et les privilèges des religions nuisent à la dignité humaine.

Il est vraiment urgent que le message de la Libre Pensée se répande rapidement partout dans le monde, et je vous souhaite plein succès au nom de l’Humanisme, en vous promettant également mon soutien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *