“Si l’ancienne humaniste Taslima Nasrin n’était pas coincée par la recherche d’attention, la propagande haineuse et l’autopromotion, elle aurait rejoint les groupes extrêmes de la droite.”

Qu’en pensez-vous ?

Il fut un temps où son courage dans la défense des droits de l’homme était une source d’inspiration, et après qu’elle ait dû fuir le Bangladesh, le gouvernement suédois lui a accordé la citoyenneté tandis que le gouvernement indien a fait preuve de noblesse en lui offrant un foyer et un abri. Elle a été un important défenseur de la liberté de religion, de l’abolition de toutes les lois fondées sur la religion et des droits des femmes.

Elle a maintenant plongé nos amis dans la consternation en disant [que le joueur de cricket Moren Ali avait rejoint le groupe d’extrême-droite terroriste ISIS] puis en justifiant cette stupidité par un accès de mauvaise humeur ajoutant ainsi encore plus de bêtise. Quand, au lieu de présenter des excuses, on dit que c’était une blague, on devient le clown.

Les humanistes défendent les droits de l’homme universels ; ils sont engagés dans la promotion des valeurs démocratiques et de l’esprit scientifique; ils appellent à une société ouverte, et opposent une critique vigoureuse  et une évaluation raisonnée aux allégations fondées sur les croyances, le tout dans une perspective centrée sur l’homme.

Les humanistes promeuvent les valeurs humaines universelles qui incluent certainement le respect de la dignité de tous. Nous célébrons la diversité et le pluralisme dans la société et, à moins qu’une croyance ou une pratique ne constitue une menace pour les droits de l’Homme, nous nous engageons à la défendre.

Dans l’exercice délicat de partager leurs points de vue dans un monde multiculturel, la majorité d’entre nous, humanistes, rationalistes et athées, n’attaquent pas le croyant mais visent à offrir à tous une vision alternative de la vie personnelle et sociale qui rejette l’autoritarisme et les préjugés.

Dans la lutte pour les libertés de tous, les humanistes sont naturellement du côté des victimes et n’approuveraient certainement pas la diffamation généralisée des autres simplement parce qu’ils appartiennent à une communauté particulière ou parce qu’ils adoptent un code vestimentaire particulier.

Si un problème se pose, les humanistes se concentreront sur la théologie, les théocrates ou la tradition derrière une coutume et une pratique plutôt que d’attaquer ceux qui sont forcés de s’y conformer en raison de la pression sociale ou des diktats religieux. Ou par libre choix.

Le joueur de cricket anglais Moeen Ali n’a jamais été impliqué dans une idéologie extrémiste ou une action violente, religieuse ou politique, et n’y a jamais souscrit.

Il est donc absolument erroné et irresponsable que Taslima, elle-même victime d’une intolérance et de préjugés généralisés, amie et collègue dans la lutte pour un monde meilleur depuis plus de 25 ans, ait pris pour cible un sportif accompli et une personnalité publique et l’a associé à une organisation terroriste comme l’ISIS – sans aucun fondement.

Le gouvernement indien l’a soutenue tout au long de ces dernières décennies et n’a pas eu besoin qu’elle fasse de telles singeries pour prolonger son visa. Elle a peut-être essayé d’être en phase avec le populisme qui prévaut dans la société dans laquelle elle vit, ce qui est une honte.

Babu Gogineni

Catégories : Divers