Association Internationale de Libre Pensée
13 avril 2012

Bonjour. Je m’appelle David Rand et je suis très heureux de vous accueillir à ce colloque en tant que porte-parole de la nouvelle Association Internationale de Libre Pensée, AILP.

Cette association a été fondée le 10 août 2011 à Oslo, en Norvège, où 150 libres penseurs et athées de 18 pays étaient présents, venus d’Allemagne, d’Angleterre, d’Argentine, d’Australie, de Belgique, du Canada, du Chili, d’Espagne, de Finlande, de France, d’Inde, d’Italie, du Liban, de Norvège, de Pologne, de Russie, de Suisse, des États-Unis. Moi j’étais parmi plusieurs Canadiens qui ont assisté.

Nous avons établi trois priorités, trois campagnes que nous comptons mener dans les mois et les années à venir.

  1. Pour la séparation des institutions religieuses et des États dans tous les pays, de tous les continents.
  2. Une Commission internationale d’enquête sur le financement public des institutions religieuses.
  3. Pour révéler et dénoncer les crimes commis par les prêtres.

Ce colloque rentre parfaitement dans le cadre de la première et plus importante de ces trois campagnes, celle pour la séparation entre religions et États.

Nous avons choisi six porte-paroles :

  • Christian Eyschen (France)
  • David Rand (Canada)
  • Albert Riba (Espagne)
  • David Silverman (États-Unis)
  • Antonio Vergara (Chili)
  • Keith Porteous Wood (Royaume Uni)

Nous avons aussi choisi une vingtaine de conseillers internationaux. Votre collègue Georges Saad, organisateur du présent colloque, en fait partie.

Un site web a été établi – www.internationalfreethought.org – et vous pouvez y trouver plusieurs ressources, par exemple :

  1. un compte-rendu détaillé de la réunion de fondation
  2. le Manifeste pour la liberté de conscience, un document fondateur de l’Association
  3. une liste de plusieurs centaines de signatures du Manifeste, ainsi qui la possibilité de le signer vous-même en ligne si vous êtes d’accord
  4. quelques résolutions adoptées soit à la réunion de fondation, soit par les porte-parole dans les mois suivant cette réunion.

Les langues officielles de l’AILP sont actuellement l’anglais, le français et l’espagnol, et toutes ces ressources sont actuellement disponibles sur le site dans ces trois langues. De plus, quelques-une des ces ressources sont aussi disponibles en 7 autres langues, y compris un peu en langue arabe. Le site sera enrichi de nouveaux contenus dans les mois à venir. Peut-être que quelques-uns parmi vous ici aujourd’hui et demain s’offriront pour nous aider à publier plus de documentation en langue arabe, par exemple le compte-rendu de ce colloque.

À la réunion de fondation de l’Association Internationale de Libre Pensée à Oslo, j’ai fait la connaissance de votre collègue Georges Saad, qui m’a fait l’honneur de m’inviter à participer à ce colloque.

Je suis Canadien, et mon point de vue s’inspire évidemment de mon expérience comme militant laïque au Canada et en particulier à Montréal au Québec, où la situation est très différente de celle au Liban. J’ai une connaissance assez sommaire de votre pays. Mais je sais que les conflits entre communautés religieuses ont depuis longtemps déchiré le Liban et la région voisine. La laïcité est un programme qui représente une volonté de chercher la paix.

Demain j’aurai l’occasion de faire une conférence où je partagerai avec vous mon opinion sur un aspect important de la laïcité. Mais à part cela, je suis ici pour apprendre et pour vous appuyer. Dans un pays comme le Canada, les militants laïques se trouvent devant des défis majeurs. Mais au Liban, les défis à relever sont encore plus difficiles et plus complexes. J’ai hâte d’écouter vos idées, vos projets, vos perspectives.

Merci, et bon colloque !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.