internationalfreethought.org

2017-09-24 : Déclaration du Conseil de l’AILP

mercredi 4 octobre 2017

Toutes les versions de cet article : [English] [Esperanto] [Español] [français]

Déclaration du Conseil international de l’AILP
« Violences et religions »

A l’occasion de récents évènements tragiques à Paris, Bruxelles, Londres, Barcelone, Cambrils, Charlottesville, Sorgout, Turku, Bangalore ; le Conseil international de l’Association internationale de la Libre Pensée tient à rappeler ses positions historiques et traditionnelles :

  • Toute religion monothéiste et leurs appareils portent en eux-mêmes la violence de la vérité révélée, du dogme, de la guerre sainte, des croisades et du djihad.
  • Les sanglants actes terroristes commis, des USA à la Russie, de la France à l’Espagne, de la Finlande à la Belgique en passant par l’Angleterre, sont les démonstrations sanglantes du caractère violent et barbare des religions monothéistes.

L’AILP condamne tous ces actes odieux et refuse la logique des théories qui programment à terme un affrontement généralisé à l’échelle de la planète entre les différentes cultures et religions, avec des massacres gigantesques à la clé. Ces théories visent à promouvoir l’Occident chrétien comme le « rempart de la civilisation ».

L’AILP rappelle que les victimes (morts et blessés) de ces crimes se comptent par milliers et que les assassins sont issus de toutes les religions. Aucune n’a l’exclusivité de la barbarie. Les victimes les plus nombreuses des actes barbares djihadistes sont de loin les musulmans eux-mêmes.

Compte tenu de sa détermination à lutter résolument contre toute forme de dogmatisme et d’obscurantisme religieux, l’AILP reconnaît les faits suivants :

  1. L’Islam politique est une idéologie et un mouvement politico-religieux international obscurantiste, anti-laïque, liberticide, théocratique, prosélyte et totalitaire. Il est une forme intégriste de l’Islam. À l’échelle planétaire, ce mouvement est au moins aussi dangereux que les plus fanatiques de tout autre intégrisme religieux, y compris les intégrismes chrétiens.
  2. L’Islam politique a divers moyens de se promouvoir et de se répandre, le plus spectaculaire de ces moyens étant le terrorisme. Toutefois, ce dernier n’est que la pointe de l’iceberg, car l’islamisme dispose de toute une gamme de moyens de propagande, allant jusqu’aux plus banals et quotidiens, comme la normalisation de plusieurs pratiques islamiques dans les espaces publics, débordant ainsi le cadre privé dans lequel la pratique religieuse devrait être cantonnée.
  3. Il est nécessaire d’interdire le port de ces voiles dans les institutions de l’État et dans les Ecoles publiques.

Ainsi, l’AILP dénonce l’islamisme, comme elle dénonce et combat tous les intégrismes religieux, et déclare sa volonté de lutter assidûment contre ce mouvement liberticide en analysant son idéologie et ses divers moyens de propagande et en proposant des mesures pour y faire face.

L’AILP réaffirme que le respect de la liberté de conscience est une revendication démocratique essentielle à mettre en œuvre partout sur tous les continents, notamment par l’avènement plein et entier de la Séparation des Eglises et de l’Etat. La loi doit être la même pour tous au nom du principe d’Egalité des êtres humains.

Association démocratique et laïque, l’AILP considère que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est aussi une revendication démocratique essentielle.

La négation de ces deux revendications, notamment, est source de conflits et d ‘affrontements qui ne peuvent déboucher que sur des guerres et des actes barbares où l’Humain est toujours la première et la dernière victime.

Comme l’indiquait le Congrès de Rome de 1904 de la Libre Pensée internationale, les Etats doivent être « démocratiques, laïques, et sociaux ». Telle est la seule voie pacifique pour l’émancipation des peuples.

Paris, le 24 septembre 2017

Ce document est aussi disponible en format PDF.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0