internationalfreethought.org
Accueil > [Français] Association Internationale de Libre Pensée (AILP) > Résolutions > Déclaration de la Coalition athée polonaise

Déclaration de la Coalition athée polonaise

dimanche 27 avril 2014

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [Español] [français] [polski]

Ce document est aussi disponible en format PDF.


Déclaration de la Coalition athée sur
la célébration de la canonisation de Jean-Paul II en Pologne

Dimanche le 27 avril 2014

L’association « La Coalition Athée » se sent obligée de protester contre l’attribution du rang d’un événement officiel à la célébration de la canonisation de Jean-Paul II en Pologne.

La canonisation est un acte strictement religieux, pratiqué par l’Église catholique romaine. Le processus d’élévation est soumis à la présentation de deux cas documentés de miracles attribués à l’intercession auprès de dieu du candidat à la sainteté. Nous ne remettons pas en question le droit des croyants de pratiquer leur culte selon principes de leur religion. Cependant, l’affirmation des miracles ou d’autres manifestations de la pensée magique, comme la tristement célèbre prière pour la pluie au parlement polonais, par les autorités publiques, y compris les plus hauts autorités de l’État, dont le Parlement polonais, le Président et le Premier ministre, constitue la promotion par l’État d’attitudes irrationnelles, contraires aux opinions scientifiques et aux aspirations de la société instruite.

De même, la societé polonaise moderne en voie de laïcisation rejette le dogmatisme et le conservatisme extrêmes imposés par l’Église catholique, qui violent les droits humains, en particulier les droits des femmes et des homosexuels, ainsi que limitent les libertés et les droits civils dans la sphère de la liberté de conscience, de parole et d’expression, en discriminant les personnes d’autres confessions ou athées. Cela est dû à l’appropriation du système juridique par la religion catholique ou à la violation de la loi, y compris de la Constitution et d’autres actes juridiques, tels la loi sur les garanties de la liberté de conscience et de religion. Dans ce contexte, il est impossible de ne pas mentionner le rôle que Jean-Paul II a joué dans le processus de la déformation confessionnelle des principes de la vie politique et social en Pologne.

La reconnaissance et le respect pour la personne de Karol Wojtyla est une affaire privée de chacun et chacune. Nous laisserons les historiens répondre à la question si Jean-Paul II fut une icône de la liberté, un homme providentiel, un héros national et un grand patriote. Aujourd’hui, le servilisme du gouvernement polonais envers un État étranger – le Vatican – pour réaliser le spectacle de sa propagande soulève la désapprobation de nombreux citoyens. La Constitution polonaise nous garantit la neutralité de l’État et son autonomie par rapport à l’Église. Le comportement des autorités officielles polonaises, y compris la pression exercée sur le Parlement pour obtenir l’adoption par acclamation d’une résolution de gratitude pour cause de la canonisation de Jean- Paul II, constitue une atteinte à la lettre et à l’esprit de la Constitution. La protestation se lève aussi contre les dépenses énormes dont le montant n’est pas divulgué au public pour financer la célébration de la canonisation de Jean Paul II en Pologne et qui sera couvert avec l’argent des contribuables polonais.

Nous exigeons que la canonisation de Jean-Paul II soit reconnue comme un acte purement religieux, auquel un État neutre ne peut pas donner une dimension politique. Nous appelons les autorités de l’État à se conformer aux normes d’un État démocratique de droit dans lequel aucun citoyen n’est ni favorisé ni discriminé à cause de la foi professée ou de l’absence de celle-ci, et son identité nationale n’est pas liée à la religion.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0